10 lieux Art Nouveau incontournables à voir à Nancy Vitrail Gruber au musée de l’Ecole de Nancy Full view

10 lieux Art Nouveau incontournables à voir à Nancy

Autour des années 1900, Nancy a acquis une notoriété mondiale grâce à l’Art Nouveau sous l’impulsion d’artistes talentueux (Emile Gallé, Jacques Gruber, Louis Majorelle, Eugène Vallin…) appartenant au mouvement dit de « L’École de Nancy ». Après l’annexion de l’Alsace et de la Moselle en 1871 par l’Allemagne, Nancy accueille de nombreux artistes, industriels et entrepreneurs qui ont favorisé l’émergence de ce nouveau style artistique. Puisant leur inspiration dans l’observation de la nature, les artistes de l’École de Nancy ont réinventé le décor de la ville et de la vie quotidienne. Architecture, ferronnerie, verrerie, sculpture, céramique… leur génie s’est exprimé dans tous les domaines. Ce patrimoine est disséminé dans toute la ville et se dévoile aux yeux des visiteurs attentifs.

Voici un tour d’horizon de 10 lieux Art Nouveau à ne pas manquer lors de votre séjour à Nancy.

Le musée de l’école de Nancy

Musée de l'Ecole de Nancy

Unique dans son genre, le musée de l’École de Nancy est installé dans l’ancienne propriété du plus important mécène et collectionneur de l’École de Nancy : Eugène Corbin. A l’intérieur, différentes pièces (chambres à coucher, salle à manger, bureau…) ont été reconstituées avec du mobilier, des objets d’art et des tissus réalisés par les artistes de l’école de Nancy, recréant l’atmosphère de l’époque. Pièces uniques et de prestige côtoient des objets diffusés en séries.  Une importante collection de verreries est également présentée.
A l’extérieur, le jardin qui entoure le musée, invite à la flânerie. Vous y retrouverez de nombreuses variétés végétales conçues par les horticulteurs nancéiens contemporains de l’École de Nancy. Un musée incontournable autour de l’Art Nouveau !

Nouveauté 2017 : Vous pouvez désormais télécharger les parcours audioguidés du Musée de l’Ecole de Nancy avec l’application IziTravel pour les consulter chez vous ou sur votre smartphone. Chaque étape du parcours étant illustrée, vous avez ainsi un bel aperçu des collections du musée.

Ouvert du mercredi au dimanche de 10h à 18h (sauf les 1er janvier, 1er mai, 14 juillet, 1er novembre et 25 décembre) > Infos pratiques

La Villa Majorelle

Villa Majorelle

Labellisée Maison des illustres en 2011, la Villa Majorelle est la première maison résolument construite dans le style Art Nouveau (entre 1901 et 1902) pour l’un des maîtres de l’École de Nancy : l’ébéniste et ferronnier d’art Louis Majorelle.  Elle s’appelait la « Villa JK » d’après les initiales de Mme Majorelle dont le nom de jeune fille était Jeanne Kretz. Il a confié l’élaboration des plans à l’architecte Henri Sauvage et a conçu lui-même le mobilier, les boiseries et les ferronneries de la maison. D’autres artistes comme le céramiste Alexandre Bigot, le peintre verrier Jacques Gruber ou encore le peintre Francis Jourdain ont apporté leur contribution. L’architecte nancéien Lucien Weissenburger a supervisé l’exécution.  Pendant la première guerre mondiale, plusieurs éléments sont détruits suite à des bombardements mais la Villa reste debout. Cédée au ministère des Ponts et Chaussés à la mort de Louis Majorelle, elle est désormais propriété de la Ville de Nancy. Son architecture étonnante, avec sa façade asymétrique et ses courbes, mérite le détour !

Elle peut se visiter uniquement le week-end sur réservation ou lors des journées du patrimoine. > Conditions de visites de la Villa Majorelle

Rue Félix Faure

Rue Félix Faure

Non loin du musée de l’École de Nancy, se trouve la rue Félix Faure avec ses jolies façades colorées et décorées avec des motifs végétaux, chers aux artistes de l’École de Nancy. Les parcelles qui bordent la rue ont été loties au début du XXème siècle et les différentes maisons construites devaient respecter certaines règles d’urbanisme (alignement des façades, homogénéité de la hauteur, présence d’une petite cour à l’avant) qui donnent une cohérence à l’ensemble. Un certain nombre d’entre elles ont été réalisées par César Pain.

> Pour les amateurs de géocaching, une cache est dissimulée dans la rue

Quartier Saurupt

Quartier Saurupt

En 1901, un projet immobilier est lancé à Nancy pour construire un quartier résidentiel privé de 88 villas somptueuses dans l’écrin verdoyant du parc du domaine de Saurupt. Le projet d’aménagement est confié à deux jeunes architectes nancéiens : Emile André et Henry Gutton. Finalement, peu d’acquéreurs se présentent car le quartier est alors éloigné du centre-ville et les prix élevés. Seules six demeures seront réalisées dans le style Art Nouveau. Cependant, le quartier connaitra un nouvel essor pendant l’entre-deux-guerres et verra la construction de plusieurs demeures bourgeoises Art Déco. Aujourd’hui, une promenade dans le quartier vous permettra de voir les différences entre ces deux styles souvent confondus. A l’entrée du square Jules Dorget, jetez un oeil à la grille monumentale qui était autrefois devant la maison du gardien à l’entrée du quartier. Le dessin de ses ferronneries rappelle le plumage d’un paon.

Chambre de commerce et d’industrie

Chambre de commerce et d'industrie de Meurthe et Moselle

Dans le centre-ville, plusieurs lieux importants de la vie économique ont été réalisés dans le style Art Nouveau, témoignant ainsi du soutien des entrepreneurs et industriels. La chambre de commerce et d’industrie, construite entre 1906 et 1908, en est un bon exemple. De l’extérieur, l’œil est attiré par la très belle marquise en ferronnerie au-dessus de l’entrée et les vitraux de Jacques Gruber au rez-de chaussé représentant les industries et paysages lorrains. A l’intérieur, la salle des séances et la salle Gruber sont également remarquables et sont généralement visibles lors des journées du patrimoine.

>    En savoir plus sur les vitraux de Gruber dans la ville

L’ancienne graineterie rue Saint-Jean

La graineterie rue Saint-Jean

Rue Saint-Jean entre les différentes enseignes commerçantes, soyez attentifs pour repérer un bâtiment tout à fait original avec sa structure métallique apparente (au coin de la rue Bénit). C’est le seul de ce genre à Nancy, Il a été construit pour le marchand de grains Jules Génin en 1900-1901. Les fleurs de pavot ornant les ferronneries et les vitraux rappellent l’activité commerciale du propriétaire.

La verrière du Crédit Lyonnais

Verrière Art Nouveau du Crédit Lyonnais

La verrière du Crédit Lyonnais fait partie des trésors Art Nouveau qui ne se dévoilent qu’aux visiteurs avertis. En effet, il faut pousser la porte du LCL rue Saint-Georges et lever les yeux pour contempler la superbe verrière du Crédit Lyonnais avec ses motifs géométriques et floraux. C’est un des seuls exemples en Europe d’une verrière d’une aussi grande dimension (250 m² au plafond!) conservée à son emplacement d’origine. Elle a été réalisée par Jacques Gruber aidé du maitre verrier Charles Gauvillé.

> Visible toute l’année pendant les heures d’ouverture au public du LCL

La collection Daum au Musée des Beaux-Arts

La collection Daum au Musée des Beaux Arts

Créée à la fin du XIXème siècle, la cristallerie Daum a acquis sa notoriété grâce au mouvement de l’École de Nancy et a su ensuite évoluer au fil du temps pour s’adapter au goût du jour. La collection présentée au Musée des Beaux-Arts est exceptionnelle par le nombre (entre 400 et 600) et la qualité des pièces exposées.

> Ouvert tous les jours sauf le mardi de 10h à 18h sauf les 1er janvier, 1er mai, 14 juillet, 1er novembre et 25 décembre) > Infos pratiques

> Découvrir les coulisses de la cristallerie Daum à Nancy

La maison Bergeret

Villa Bergeret

Elle a été construite en 1903 par l’architecte Lucien Weissenburger pour Albert Bergeret, un imprimeur de cartes postales nancéien, juste à côté de sa nouvelle usine. De nombreux artistes de l’École de Nancy ont participé aux finitions. Si vous examinez attentivement sa façade, vous apercevrez à différents endroits la monnaie du pape, symbole de l’oubli et du rêve (sur les ferronneries, la porte d’entrée, les parties sculptées…). L’intérieur comporte de très beaux vitraux dont le superbe vitrail « Rose et mouettes » de Gruber. Aujourd’hui, elle abrite des services de l’université de Lorraine et l’intérieur est visible uniquement lors des journées du patrimoine ou en supplément dans le cadre de la visite groupe proposée de l’office de tourisme « Visite Panoramique Art Nouveau » ( consulter la brochure groupes )

La brasserie L’Excelsior

La brasserie Excelsior

Après avoir vu toutes ces merveilles, une pause s’impose pour un repas, un petit-déjeuner ou un goûter dans la célèbre brasserie Art Nouveau de Nancy dont le décor nous ramène une centaine d’années en arrière. Inaugurée en 1911, la brasserie L’Excelsior  (qui était alors la brasserie de l’hôtel d’Angleterre) fait partie des chefs d’œuvres de l’École de Nancy avec ses verrières de Jacques Gruber, ses moulures des sculpteurs Galetier et Burtin, le mobilier en acajou massif réalisés dans les Ateliers Majorelle ou encore les becs lumineux signés Daum. Elle a été sauvée de la démolition dans les années 1970 lors du réaménagement du quartier de la gare et continue aujourd’hui d’enchanter les nancéiens et les touristes.

> Brasserie L’Excelsior, 50 rue Henri Poincaré, ouverte 7 jours/7 de 8h à 00h30, les dimanche et lundi jusqu’à 23h.

POUR EN SAVOIR PLUS

De nombreux autres lieux témoignent de l’importance de ce mouvement artistique à Nancy. Au fur et à mesure de vos promenades, vous pourrez repérer ici ou là une porte décorée, un vitrail ou une architecture particulière de cette époque. Quelques suggestions pour en savoir plus sur l’Art Nouveau à Nancy:

Idées cadeaux Art Nouveau Nancy

 

Ecrit par Julie

Julie est la community Manager de Nancy Tourisme.

2 Commentaires

Laisser un commentaire